La primevère

    Qui est la première à percer l'hiver,
    À remettre en vie la terre engourdie?

    Elle a réservé sa place,
    Posé son petit coussin,
    Elle attend, ferme et vivace,
    Au premier rang du jardin.

    Elle a ciselé ses pétales,
    Et les a teints de jaune pâle,
    Elle a disposé ses fleurs
    Côte à côte et cœur à cœur.


    Aucun gel ni vent du nord

    Ne l’empêcheront d’éclore
    Pour assister, dans sa parure,
    Au grand gala de la nature.

    Sitôt qu’elle fleurit le printemps frémit.
    Elle est la première, c
’est la primevère.

 

    Louise Duty